Les bases de la Communication Non Violente


S'aligner grâce à la CNV


Savoir ce que l'on ressent n'est pas toujours chose aisée mais l'exprimer pfioou ... Cela peut s'avérer vraiment difficile. Heureusement, Marshall Rosenberg, nous a légué un héritage de valeur à ce sujet : la Communication Non Violente, dite CNV.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Son enseignement est moins une recette qu'une démarche de communication envers Soi et les autres. C'est une philosophie relationnelle. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

La CNV envers Soi, nous propose le processus d'introspection suivant :⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

  • Tout d'abord, nous observons ce qui se passe en nous objectivement, dans notre corps par exemple, sans déni, ni jugement.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

  • Ensuite, nous écoutons les sentiments et émotions qui sont liés à ces observations.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

  • Nous y associons un besoin. C'est sans doute la partie la plus difficile car nous ne sommes pas habitué à les identifier. D'ailleurs, je me souviens que j'ai bien bloqué sur cette partie jusqu'à ma formation CNV. En effet, dans notre quotidien nous confondons souvent besoin et désir.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

  • La dernière partie nous permet de formuler une demande, une intention réalisable et réaliste pour avancer.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Cette démarche permet un véritable alignement car nous relions notre tête , notre cœur et notre corps au travers de cette analyse. Lorsque nous sommes animés d'une émotion intense, il est souvent préférable de réaliser cette introspection avant de l'adresser à une autre personne. En effet, nous risquons de transmettre un message erroné qui mènera au conflit. En soi, le conflit n'est pas toujours une mauvaise chose, mais si notre objectif est de nous faire entendre, il est à éviter.


Quel est mon besoin ?


Personne ne nous a appris à identifier nos besoins cachés. Je constate souvent qu'une croyance est très répandue: "Inutile de dire ce dont j'ai besoin, les autres doivent bien le savoir". Faux ! Nous sommes tous différents. Nos besoins varient en fonction de notre journée, de notre histoire, de la période de vie que nous traversons...

Personne d'autre que nous ne peut connaître notre besoin.


Afin d'exprimer nos attentes et nos demandes clairement, nous devons savoir quel besoin nous cherchons à combler. Nous nous précipitons souvent pour formuler une requête, mais elle ne nous convient pas réellement car elle ne comble pas le bon besoin.

Exemple: Quand votre enfant court dans la rue, vous lui criez de s'arrêter mais il continue. Vous lui demander de vous écouter et ainsi vous pensez répondre à votre besoin de reconnaissance alors qu'en réalité vous avez eu peur et c'est sans doute votre besoin de sécurité qui était en jeu.


Il arrive aussi qu'après avoir repéré un besoin derrière notre émotion, nous n'arrivons pas à y associer une demande. Es-tu sûr que c'est le bon besoin ?


Voici quelques clés pour t'aider à identifier ton besoin :

Une première info importante: une émotion agréable signifie que notre besoin est satisfait. Une émotion désagréable est donc le signe qu'un besoin est insatisfait.


Comment savoir quel est le besoin derrière l'émotion désagréable ?

Je vous propose de vous poser les questions suivantes : qu'aimeriez-vous ressentir comme émotion agréable à la place de celle-ci ?

Imaginez la même situation qui déboucherait sur cette émotion agréable et réfléchissez quel besoin serait alors satisfait ? Vous avez trouvé ! Alors vous savez quel est votre besoin !!

Vous allez voir avec de l'entraînement ça devient plus évident.


Désirs vs Besoins: Connaissez vous la différence ?


Tous les humains ont les même besoins : besoins physiologiques, de sécurité, d'appartenance, d'estime et besoin de s'accomplir.

Nous ne pouvons remettre en question un besoin car il détermine un élément indispensable à la survie l'Homme. Toutefois, la manière, la stratégie pour satisfaire ce besoin diffère d'une personne à l'autre.

C'est alors qu'intervient le désir !

Si j'ai soif, j'ai besoin de m 'hydrater. Je peux alors choisir plusieurs stratégies :

  • boire de l'eau

  • boire un soda

  • boire un café

  • boire de l'alcool ...

En réalité, je désire un café bien que cette stratégie ne réponde pas idéalement à mon besoin.

J'aime souvent utiliser l'exemple des vêtements : j'ai besoin de me vêtir pour protéger mon corps des intempéries mais je n'ai pas besoin de porter de la haute couture !

En revanche, je peux le désirer pour pleins de raisons personnelles.


Je trouve cette distinction très intéressante pour les adultes et pour les enfants. Nous sommes soumis à nos désirs sans nous interroger sur nos besoins. Notre besoin d'appartenance peut certainement être satisfait autrement qu'en achetant le dernier objet à la mode ou en regardant la série populaire du moment.


Les principaux besoins



Communiquer avec les autres


Voyons maintenant comment communiquer avec les autres.


Dans un premier temps, nous allons exprimer à la personne ce que nous voyons ou entendons qui nous fait réagir.

Attention ! Il s'agit de rapporter un fait observable et non un jugement ou une interprétation. Nous allons dire « Je vois la vaisselle dans l'évier et ça m'agace » et non « Tu as encore laissé la vaisselle dans l'évier » (oui certain.e.s se reconnaissent).

La formule souvent proposée est « Quand je vois / entends ... »


Donc nous exprimons des faits observables puis nous indiquons ce que nous ressentons.

Attention ! Ici aussi pas question d'user de sentiments qui délèguent la responsabilité à l'autre ou relèvent de l'interprétation de ses actes : « je me sens abandonné.e / déconsidéré.e / incompris.e / trompé.e ... ».

Nous prenons l'entière responsabilité de nos émotions « … je me sens ... ».


Nous employons souvent un vocabulaire très limité : content ou pas content, fâché, triste, peur... et puis bien sûr les fameux "Ça va/Ça va pas " et "bien/pas bien". Je les déteste ceux là 😤 !! Ils ne veulent rien dire, à part une vague idée sur la nature agréable ou non de l'émotion. Quel dommage ! Nous avons la chance d'avoir en français une richesse de vocabulaire émotionnel.

Chaque mot donne une précision sur l'intensité ou le motif de notre émotion: furieux / colère; ému / désespéré; euphorique / enthousiaste.

Afin de communiquer une information précise à ton interlocuteur, prends l'habitude de chercher le juste mot. Ainsi tu te donnes toutes les chances d'obtenir une discussion constructive.


Grâce à notre temps d'introspection, nous avons identifié un besoin non satisfait « ...car j'ai besoin de ... »


Enfin arrive l'expression d'une demande positive, réalisable, concrète « J'aimerais que tu fasses … »  ou bien « Que penserais tu de ... ».


Je résume : Quand je vois / entends ... je me sens ... car j'ai besoin de ...



16 ter rue des troubadours

31270 Cugnaux

France

 06 14 02 44 27

psy.laporte@gmail.com

  • Facebook Social Icône
  • Instagram

Consultations en ligne

Lundi : 12:00 - 19:00

​​Mardi : 10:30 - 17:30

Mercredi 12:00 - 19:00

Pour vous y rendre:
Métro ligne A Basso cambo

puis Bus 4757 (arrêt Bourdettes) ou 87 (arrêt Troubadours)
Rocade sortie Les pradettes
Autoroute A 64 sortie Portet sur Garonne

Attention il n'est pas possible de se garer juste devant le cabinet-atelier mais sur le parking de l'école !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now